Brossant un portrait à la fois cruel et grotesque de la famille, La naïve est un hymne à la confiance et à l’amour, parfois si difficiles à concilier.

La naïveté et la cruauté sont les deux valeurs phares de la pièce, respectivement incarnées par Anna et Federico.Anna, femme amoureuse et optimiste, fait confiance à son prochain, chose rare de nos jours.

Sa générosité peut paraître absurde dans une société où le maître mot est « égoïsme », mais Anna a ce double effet : elle agace autant qu’elle émerveille.    Face aux problèmes, sa confiance en l’autre va-t-elle la perdre ou la sauver?

Texte et mise en scène Fabio Marra

Avec

Sonia Palau,
 Floriane Vincent, Valérie Mastrangelo
, Georges d’Audignon,

 Aurélien Gomis, Fabio Marra

Scénographie Stefano Perocco
. Costumes Suzanne Pujol. 
Composition et direction musicale Musiques traditionnelles napolitaines
. Direction technique et régie son Cécile Aubert
Direction de production et de tournée / Relations presse.


Sylvie Vaillant Au Carrozzone Teatro

Production

Présentation d’une partie du travail le 24 juin 2011
Création le 21 novembre 2012 au Théâtre Le Lucernaire
Un spectacle de Carrozzone Teatro – compagnie de création en coproduction avec Théâtre Le Lucernaire de Paris, la Mairie de Versailles, le Théâtre de l’Octroi de Versailles, et la Fondation SFR

Editions

Éditions Les Cygnes décembre 2010

Un vrai plaisir, avec d’excellents comédiens. Un excellent travail de troupe. Marra s’amuse à mélanger les codes de la commedia dell’arte et du fameux réalisme italien qui est finalement tout sauf du réalisme. On sort du spectacle le sourire aux lèvres

Le Figaro Magazine

La naïve, pièce à mourir d’un rire grinçant, portée par la remarquable Sonia Palau, est un des triomphes du dernier off d’Avignon.

20 minutes

On ne peut que songer aux films de la grande époque du cinéma italien des années 50 et 60. Et c’est en cela que le travail du Carrozzone Teatro est original, ils mènent cette tragi-comédie avec un bel entrain et beaucoup de sincérité

Le Pariscope

Comédie douce et dure, tendre et cruelle, amère et sucrée, elle évoque une famille napolitaine qui se débat dans la pauvreté avec un sens du tragique irrigué par la bonne humeur. 

La Tribune de Genève

Un rire grinçant, pas très « politiquement correct » mais carrément délectable! Cette fable nous invite également à réfléchir sur cette société qui voue un culte à l’individualisme poussant à profiter des faibles et ça non plus, ça ne fait pas de mal !

Tatouvu

Dossier

Vous trouverez ci-dessous, en téléchargement, le dossier complet du spectacle.

Presse

Vous trouverez ci-dessous, en téléchargement, la revue de  presse du spectacle.

Rappelle Toi
Mon Serviteur